Paris Games Week 2016: mes coups de coeur.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

En ce premier jour de novembre, jour férié et béni de ceux qui ne travaillent pas/n’ont pas école (courage aux autres), je me suis dit que ça serait sympa de vous restituer mes impressions de la dernière édition de la Paris Games Week qui s’est déroulé du 27 au 31 octobre dernier. Autant dire que c’est encore frais dans ma tête alors profitons en!

Cette année, la PGW jouissait, comme toujours, d’exposants de qualité (Nintendo tu nous a manqué quand même, y u no come ?) représentant tous les secteurs du JV, d’un nombre de visiteurs assez impressionnant et d’encore plus de mètres carré que l’année précédente ce qui a permis d’avoir un hall entier dédié à l’e-sport, initiative plutôt cool pour les aficionados de la discipline, surtout que les stands ont joué le jeu à fond et le spectacle était au rendez-vous.
A noter aussi l’initiative du S.E.L.L avec sa campagne #respectonspegi qui visait à sensibiliser le plus grand nombre au respect des recommandations PEGI pour chaque jeux. J’apprécie beaucoup la démarche, d’autant que beaucoup d’exposants qui proposaient des jeux pour public mature ont aussi fait l’effort de sensibilisation.

Mais sans plus attendre, voici mes coups de cœur pour cette Paris Games Week 2016.

Les évidences.

letouale Gravity Rush 2.

gravityrush01 gravityrush02

Disponible sur le stand Playstation, Gravity Rush 2 me tendait les bras avec quelques bornes. On retrouvait notre petite Kat avec Syd ainsi que Raven dans une nouvelle ville, évidemment en proie aux Névis, pour mission pseudo-tutoriel afin de se familiariser avec de nouvelles mécaniques de combat. L’occasion de se rendre compte que ces derniers sont toujours aussi dynamiques. Les Névis n’ont pas vraiment changé de design pour la majorité, un peu dommage je m’attendais à du neuf mais j’attends de pouvoir voir plus que ces quelques minutes de jeu avant d’être déçue. Les menus ont été revus, ils sont plus pratiques et moins lourds que ce que nous servait Gravity Rush premier du nom.
Le gap graphique entre les deux opus est très notable et waouh, c’est beau. Certes l’affichage des texture peinait pour cette démo mais nul doute que tout cela sera réglé d’ici la sortie. L’impression finale qui en ressort est plutôt très positive de toute façon.
Je vous laisse avec le dernier trailer qui dévoile une partie de la séquence de jeu à laquelle j’ai pu m’essayer. Sortie de Gravity Rush 2 le 18 janvier 2017 sur PS4.

letouale Skylanders Imaginators.

skylanders02 skylanders01

Je vous vois venir: oui Skylanders est un jeu qui vise un public bien plus jeune que moi mais non, ce n’est pas un jeu QUE pour les enfants. J’avais déjà eu l’occasion de tester la nouvelle extension du jeu, Skylanders Imaginators grâce à un pack envoyé par Activivi (merci keur) et cette session de test à la PGW n’a fait que renforcer mon idée que ce jeu est vraiment cool pour toute la famille et que les gosses sont toujours aussi fans vu l’affluence au stand.
Dans cette nouvelle extension, on peut créer son propre héros Skylanders de A à Z en choisissant son apparence, son équipement, sa voix, ses répliques, bref tout. Et c’est carrément du génie pour venir renforcer un jeu au modèle économique qui marche, il faut le dire, déjà très bien.
A noter l’arrivée de nouveaux Senseis (les héros en chefs qui disposent de leur propres figurines) avec en star notre cher Crash Bandicoot qui, après avoir joué avec nous vient accompagner la prochaine génération de gamers. Hashtag larmichette. Il n’a d’ailleurs rien perdu de sa folie et ça fait vraiment plaisir de le revoir vivre dans un jeu actuel (les rageux, allez rager ailleurs).
Si vous n’avez pas encore de cadeau de Noël pour vos frères, soeurs, cousins, cousines et autres: ne cherchez pas plus loin. Le jeu avec la nouvelle extension est déjà disponible.

letouale Destiny : Les Seigneurs de Fer.

destiny02 destiny01

Hohoho, vous pensiez que Destiny ne se trouverait pas dans cet article vu que je vous ai déjà tartiné presque 3000 mots dessus dans l’article précédent ? Jeunes fous. En vrai je n’ai pas grand chose de plus à dire que tout ce que vous savez déjà.
Le jeu était disponible en bornes, forcément chéri et moi on a pas pu se retenir d’aller tester. La session de jeu proposée était du PvP, le mode suprémacie en 3 contre 3. Toujours sympathique de se mesurer à d’autres gardiens, surtout quand il sont physiquement à côté même si j’ai trouvé dommage que l’unique vitrine de la dernière extension ne montre qu’un mode de jeu pvp.
Mais sinon, la vraie raison qui me pousse à vous en parler ici c’est qu’Activision distribuait gentiment des codes pour le fameux emblème exclusif Union of Light et que je vous donne la possibilité d’en gagner un ici. Rendez vous à la fin de l’article pour voir les modalités !
Destiny: Les Seigneurs de Fer est déjà disponible sur PS4 et Xbox One.

letouale Call of Duty: Infinite Warfare.

cod02 cod01

Après m’être fait une première impression sur le jeu lors de la beta, j’attendais de reposer à nouveau mes mains dessus à la PGW afin de vous en parler sur le blog. Comme lors de la beta il nous était proposé de prendre en main le multijoueur compétitif. Me concernant, c’est toujours la partie qui m’intéresse dans ce genre de jeu, la campagne solo étant secondaire, c’était donc appréciable de pouvoir tester cette facette du titre.
Que vous dire ? On reste dans l’univers des super soldats futuriste. Infinite Warfare est un Call of comme on en a vu ces dernières années. Il est possible de personnaliser sa stratégie de jeu et son gameplay en choisissant la classe de son avatar, ses capacités, compétences et équipement. Les face à face sont nerveux et le gameplay efficace. Un vrai Call of Duty avec la recette qui fonctionne.
Attention cependant à ne pas sur-utiliser la carte du soldat du futur. J’ai l’impression qu’on commence à user le filon, il va falloir penser à de nouvelles choses pour continuer à garder un public qui, j’ai pu le constater, était encore et toujours au rendez-vous. Sortie de Call of Duty: Infinite Warfare le 4 novembre sur PS4, Xbox One et Pc.

 

Les bonnes surprises.

letouale Little Nightmares.

littlenightmares02 littlenightmares01

Little Nightmares est clairement LA bonne surprise de ma Paris Games Week 2016. J’avais peu entendu parler du jeu et clairement, les quelques minutes de test que j’ai pu faire sur les bornes mises à disposition sur le stand Bandai Namco m’ont totalement conquise. L’ambiance est géniale, le travail sur le rendu du jeu, la direction artistique, les sons, restituent une sensation de malaise absolument délicieuse. Les développeurs suédois vous proposent de jouer avec vos cauchemars d’enfant et se donnent clairement les moyens de réaliser les ambitions qu’ils ont mis dans leur jeu.
Sur la phase de jeu proposée, on incarnait Six, l’héroïne du jeu, qui devait échapper à l’un des frères cuistot qui visiblement ne tenait pas à ce que la jeune fille au ciré jaune (très pratique pour passer inaperçue) lui file entre les doigts. Le jeu mélange puzzle game et phases de plateformes en side scrolling ce qui en fait, à mon sens, un joli titre que les fans de Limbo risquent d’apprécier. Des mécaniques bien pensées, comme le fait de pouvoir siffler pour attirer votre bourreau dans, pimentent le jeu du chat et de la souris entre deux sauts d’étagère en étagère.
Une démo navigateur est disponible si vous souhaitez voir un peu l’ambiance du jeu. Le gameplay n’y est pas restitué mais ça reste une bonne façon de découvrir Little Nightmares. Le jeu doit sortir au printemps 2017. On patiente donc …

letouale Sklaf.

sklaf02 sklaf01

A vos souhaits.
Sklaf est, COCORICO, un jeu issu d’un studio français et donc croisé sur le stand des Jeux Made in France (qui s’étoffe d’année en année mais qui mériterait d’être encore plus grand). Ne vous fiez pas à son design bien trop mignon, Sklaf c’est avant tout un jeu sadique où il faudra sacrifier les copains pour avancer dans les niveaux.
Laissez moi vous planter le décor: nous sommes en 3010 et l’humanité doit trouver une planète afin de s’y établir pour survivre. Elle envoie un vaisseau dans laquelle se trouve une intelligence artificielle afin de trouver la planète idéale. Le voyage ne se passe pas comme prévu et un trou noir aspire le vaisseau espoir de l’Humanité et court-circuite totalement l’IA qui était dedans: Deep Queen est  née. Afin de ne pas avoir à faire la basse besogne elle même, Deep Queen se met à produire de petits êtres, les Sklaf, pure chair à canon qui ont pour but de trouver des ressources et les données nécessaires pour mener à bien leur mission.
Ce jeu de plateforme en 2D vous plonge dans un univers coloré et fun, aux commandes des Sklaf, ces petits expendables de l’espace totalement adorables. Vous pouvez d’ailleurs au cours du jeu débloquer 5 types de Sklaf différents, chacun ayant leurs propres compétences de leurs vivants ou une fois morts. Ajoutez à cela une Deep Queen totalement mégalo et vous avez un jeu destiné autant aux petits qu’aux grands.
D’ici la sortie, qui n’a pas encore été annoncée, vous pouvez télécharger une démo PC/Mac afin de vous faire une idée.  Le jeu est prévu sur consoles et PC/Mac. Une chose est sure, moi je l’attends de pied ferme !

letouale Killing Floor 2.

Killing Floor 2 c’est typiquement le style de jeu détente à faire entre potes. Et si je ne suis pas une grande fan du genre, j’admet qu’il est bon qu’il en existe ne serait-ce que pour ces soirées de bonnes rigolades manette en main et cerveau à côté du canapé. Killing Floor est un jeu coop où une équipe de 6 joueurs affronte des vagues d’ennemis plus dangereux et effrayants les uns que les autres. Une grande variété de personnages sont jouables (peu de femmes, meh) auxquels vous pouvez attribuer une classe spécifique (sniper, soigneur, pyromane…). Chaque membre de l’équipe doit jouer son rôle et faire attention aux copains si vous voulez venir à bout du redoutable boss au bout de chaque niveaux. Entre chaques vagues vous avez la possibilité d’upgrader votre équipement et recharger votre arsenal grâce aux points engrangés selon vos faits d’armes pendant la vague précédente.
Le deuxième opus introduit un mode à 12 joueurs (6 contre 6) ou une équipe peut incarner les Zeds, ces atroces créatures aux capacités létales et un brin dégueu.
Gore à souhait, Killing Floor 2 ne fait pas dans la dentelle et ne s’en cache pas. Les fans de Left for Dead retrouveront ici un petit quelque chose de coopération qui pourrait leur plaire.
Disponible en accès anticipé sur steam depuis avril 2015, le jeu sort dans sa version finale le 18 novembre sur PS4 et PC.

letouale Warhammer 40.000 : Dawn of War 3.

daw02 dow01

Si un jour on m’avait dit que je parlerais d’un jeu comme Warhammer 40.000 : Dawn of War 3 sur le blog, je ne l’aurais pas cru. Je n’ai jamais été fan de jeux de gestion/stratégie et pour cause: je n’avais jamais eu l’occasion de mettre la main dessus. Quand on m’a proposé de tester ce jeu, j’ai accepté par pure curiosité et parce que je trouve ça bien de sortir de sa zone de confort. Et honnêtement je ne regrette pas le moins du monde. Là où un autre jeu du genre aurait pu me décourager de pousser plus loin que la découverte, DoW3 qui parle aussi bien aux habitués qu’aux néophytes comme moi sait montrer son intérêt à travers des mécaniques de jeux faciles à comprendre mais complexes à maîtriser.
Dans Daw of War 3, une guerre fait rage entre 3 factions dont deux présentes à la PGW: Les Spaces Marines et les Eldars, ces êtres débordants de classe. Chaque faction dispose de ressources humaines (soldats de différents types) et matérielles ainsi que de héros disposants de pouvoir puissants qui peuvent retourner certaines situations ou garder un avantage certain.
Lors de la partie proposée à la PGW, j’incarnais les Space Marines et avais pour but de détruire certaines structures ennemis. Bien sur, les Eldars ne m’ont pas laissé faire et j’ai du leur faire face pour mener à bien mes objectifs. Etant parachutée dans la partie sans préambules ni tutoriel aucun, j’ai demandé qu’on me briefe rapidement sur les bases à savoir. Preuve que ce jeu s’adresse à tout le monde, j’ai réussis sans trop de mal à atteindre un objectif fixé.
Warhammer 40.000: Dawn of War 3 est un jeu que je recommande autant aux fans de jeux de gestion qu’aux curieux qui voudraient découvrir de nouvelles choses. Sortie prévue en 2017 sur PC.

letouale Eye Blue.

eyeblue

Rien à voir avec un jeu mais une jolie découverte quand même dont je tenais à vous parler ici. Eye Blue est une boutique d’opticiens qui propose des lunettes adaptées à l’exposition prolongée aux écrans. Ils ont des gammes pour enfants et adultes ainsi qu’une gamme dédiée au gaming. Les verres utilisés sont des Essilor, conçus spécialement pour préserver le capital visuel de chacun. Ayant moi même des lunettes depuis que je suis enfant, j’aimerais autant éviter d’abîmer mes yeux plus qu’ils ne s’abîment déjà progressivement à cause de ma myopie. C’est aussi une histoire de confort, rester exposé trop longtemps à un écran fatigue et peut donner des maux de tête. C’est selon moi un accessoire qui n’est pas à négliger quand on est susceptible de passer un long moment devant un écran que ce soit au travail ou à la maison.
J’ai pu tester certaines de leur paires et en plus d’être jolies et légères elles sont tout à fait adaptées à l’utilisation en jeu avec un casque par exemple. Si vous aussi vous avez des lunettes, vous savez de quoi je parle. Il n’y a rien de plus désagréable que la sensation des branches de lunettes qui font mal à force d’être collées de chaque côtés du visage.
Je vous invite à aller voir leur site pour des informations plus précises sur leurs verres et comment ils filtrent la lumière bleue.

C’est tout pour cette année! J’espère que parmi tout cela vous aurez trouvé un petit quelque chose qui aura attiré votre attention smile.

Ah oui et puis je n’oublie pas le….

concours

Comme je vous le disais plus haut, j’ai un code pour l’emblème Destiny Union of Light à faire gagner !

unionoflight

Si tu veux participer rien de plus simple :

  1. Commente l’article en me donnant ton coup de cœur de la PGW 2016/de l’article si tu n’as pas été à la PGW ;)
  2. Donne une adresse mail valide pour que je puisse te contacter.
  3. Une seule participation autorisée par personne: JE LE SAURAI SINON!
  4. Fin des participations le dimanche 6 novembre à midi, tirage au sort le 6 novembre dans l’après midi !

Bonne chance ! smile

Mise à jour le 6/11 à 15h: tirage au sort effectué le/la gagnant(e) est…. SUSHICAT. Bravo à toi, on se retrouve en mail pour ton code :)

6 Comments Posted

  1. Coucou la miss!
    Je n’ai pu assister à la PGW mais bien sûr mon coup de cœur c’est Destiny: Les seigneurs de fer! J’ai kiffé cette extension !
    Merci pour ce concours, je tente ma chance
    Gros bisous!

  2. Oh très bon débrief, il m’a permis de voir que DoWIII va sortir bientôt. Que de souvenir avec Warhammer 40k ! Ici, on est fan de la première heure, on a eu les 3 extensions (winter assault, dark crusade et soulstorm), et on a continué avec DoWII. Ensuite Matt s’est mis à starcraft donc on a presque oublié nos heures de jeux !

    • Je découvre un grand nombre de gens autour de moi qui sont des fans de Warhammer et qui se manifestent depuis cet article, c’est trop mignon <3

  3. Coucou mon coup de cœur de cette PGW 2016 était bien évidemment Destiny les seigneurs de fer ! J’adore ce jeu et je suis actuellement 378 de lumière et je voudrais vraiment cette emblème que je trouve magnifique ! Je tente ma chance !

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*