Moment de jeu #1 : Prey

Bienvenue dans ce Moment de jeu #1 ! C’est une nouvelle catégorie que j’avais en tête depuis un petit moment et que j’avais hâte de pouvoir lancer !
Dans cette série d’articles, je vous parlerai de moments de jeu (NO KIDDING SHERLOCK ?) qui m’ont marqué de quelque façon que ce soit. Forcément ça va spoiler sévère. Vous êtes prévenus ici et maintenant, mais je ne manquerai pas de le rappeler avant chaque début d’article, je ne tiens absolument pas à gâcher le plaisir de celles et ceux qui n’ont pas encore fait le jeu en question et qui envisagent de le faire !

Pour cet article ouverture j’ai choisi un jeu que j’ai adoré faire et dont je n’ai pas eu l’occasion de parler ici, c’est le jeu Prey d’Arkane Studio.
Alors avant de démarrer, si je l’ai déjà dit, je le répète …

J’avais envie de partager avec vous ce fameux passage au bar lounge Yellow Tulip.
Est ce que j’ai déjà réveillé des souvenirs chez ceux qui ont terminé Prey ? Je l’espère ! Dans tous les cas, continuez à lire.

Je vous recadre le contexte : Talos I, une station orbitale attaquée de l’intérieur par les Typhons, un mal alien cherchant à détruire toute trace humaine. On incarne Morgan Yu, un/e scientifique à la tête de la station qui cherche à se sortir de ce pétrin tout en démêlant le vrai du faux car si ce qui est arrivé à la station est sans équivoque, les derniers jours voir semaines de Morgan ne sont pas très clairs.

Pour ce passage précis, on explore les quartiers de l’équipage qui recèlent de nombreux indices pour la suite de notre avancée bien sur, mais également sur le lore en général et l’histoire autour des PNJ dont on entend parler tout au long de l’aventure.
Talos I est une énorme station aux objectifs ambitieux. Le personnel est énorme et son quartier de vie est bien fourni: cantine, cinéma, salle de jeux, bibliothèques et bien sur, un bar.

C’est dans ce bar que va se dérouler un des moments les plus jouissifs du jeu selon moi.

Ceux qui me connaissent un peu le savent, je suis une grosse trouillarde dans les jeux-vidéo et Prey m’a arraché des cris plus d’une fois. La tulipe jaune est un endroit dans lequel je n’ai pas osé dépasser le premier petit mètre pendant cinq bonnes minutes. L’endroit est quasi dans le noir total et surtout on entend très clairement les bruits distinctifs d’un fantôme, ce Typhon aussi puissant que rapide. Autant vous dire que oui, je suis resté immobile devant le bar de l’entrée pendant un long moment, pupilles dilatées, à regarder chaque centimètre carré visible dans l’espoir de trouver une trace du fantôme pour le localiser et le neutraliser avant que lui ne me voie.
C’était peine perdue, à un moment donné il a fallu que je me résolve à avancer dans le bar. Quelques mimics (des Typhons pouvant se transformer en n’importe quel objet se trouvant autour d’eux) m’attendaient entre deux banquettes mais rien de bien méchant, passé le jump scare de leur apparition ils sont facilement maîtrisables à coup de clé à molette, notre plus précieux allié dans cette aventure. Force était de constater qu’outre les quelques cadavres et le sang ici et là, le coin était plutôt charmant et devait être très agréable quand tout n’était pas si … mort.
Dans le fond du bar on trouve une scène avec des instruments de musique et des lumières festives décorent la piste de danse. On a aucun mal à s’imaginer que de jolis concerts devaient se dérouler ici. Sur le côté, une régie. Point typique de Prey, on se doute que là où il y a poste de travail, il y a information. Donc j’y vais non sans l’appréhension grandissante de me retrouver dans une toute petite salle.
Sans surprise, j’y trouve des enregistrements. Et quels enregistrements ! Moi qui adore découvrir les PNJ au travers de leurs traces de vie personnelle, le premier enregistrement nous dépeint le discours d’introduction d’une soirée de fête au bar où les employés démontraient leur talents musicaux pour fêter la réussite de leurs expériences. Le second enregistrement est encore meilleur, on peut carrément lancer le concert enregistré ce soir-là dans le bar. GE-NIAL ! Je m’exécute aussitôt, plutôt fan des musiques du jeu en général ainsi que du PNJ dont il est question ici: Danielle Sho.

La musique se lance très fort dans mon casque et quelle surprise de voir aussi les lumières se déclencher ! La chanson est vraiment géniale, la voix de Danielle est topissime et les lumières me mettent dans l’ambiance. Et à partir de là, il s’est passé quelque chose de très drôle dans ma tête : je me suis divisée en deux.
La première partie de moi PARLAIT TRÈS FORT POUR COUVRIR LE SON DE LA MUSIQUE ET SE DISAIT « WOUAAH C’EST TROP TROP COOL !!!! »
La seconde peinait à se faire entendre tant le son résonnait fort dans mes oreilles mais tentait quand même de m’alerter : « dis donc, la musique est super forte quand même, t’entendras jamais rien si jamais y’a quelque chose qui … »
Et là d’un coup, à ma droite, j’aperçois au coin de la caméra du mouvement alors qu’enfin je me rend compte qu’un bruit est totalement hors contexte de la musique et n’est clairement pas adéquat avec le cadre actuel. Il m’a fallu une à deux bonnes secondes pour réaliser que j’étais en train de me faire attaquer par un fantôme. Oh bordel non, en fait ils sont deux. TROIS. Et je suis coincée entre 4 murs dans une pièce de 3 pauvres mètres carré, la porte grande ouverte sur eux.
Ni une ni deux, je sors mon fusil à pompe et je me rue sur eux dans l’espoir de les neutraliser vite avant qu’ils aient le temps de me blesser. Un fantôme c’est déjà compliqué en face à face alors plusieurs … La musique continue de me déchirer les oreilles mais ce n’est pas le moment d’aller baisser le son pour épargner les voisins.
Quelques tirs et coups de clé à molette de finition plus tard, c’est terminé. Les fantômes sont à terre, ma vie en a pris un coup et la voix de Danielle Sho continue à chanter au son de cette musique si entraînante.

Je souffle. Putain qu’est-ce-que c’était cool. Un pic d’adrénaline immense avec la meilleure bande son possible.
Merci Arkane pour ce moment.

Je n’ai malheureusement pas enregistré ce passage, je pense que j’étais trop sonnée sur le coup pour y penser. J’ai essayé de retrouver une vidéo de quelqu’un qui avait été surpris comme moi afin que vous puissiez voir de quoi il en retourne si vous ne connaissez pas le jeu (la vidéo vient de la chaine DSPGaming) :

Et vous, quel moment de Prey avez-vous préféré ?

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*