Lifeline: Le jeu dont vous n’êtes pas le héros.

Screenshot_2015-08-31-11-14-08 Screenshot_2015-08-31-13-45-43

Plus du tout attirée par Candy Crush et ses trente douze clones, j’avais fini par me désintéresser du jeu mobile qui reste pourtant un support très intéressant sur lequel jouer. Surtout pour moi qui mange plus d’une heure de métro par jour.

Entre deux conversations Destiny lors d’un dîner entre amis, je me suis vu recommander ce petit jeu: Lifeline. J’ai immédiatement été séduite par le principe de base et je le suis toujours autant une fois l’aventure terminée.

Screenshot_2015-08-31-11-18-17
Lorsque Taylor agit, le jeu se met en « pause » pendant parfois plusieurs heures.

Lifeline fonctionne un peu comme les jeux dont vous êtes le héros. Une situation est donnée et au bout un choix à faire: A ou B. Et l’histoire continue en fonction de ceux-ci. La singularité de Lifeline est que dans l’histoire, le héros ce n’est pas vous. C’est Taylor.

Le jeu commence comme cela: vous captez une transmission et enfin un message: « Aidez moi. »

Vous y répondez et débute alors un échange entre Taylor et vous. Rapidement vous apprendrez que Taylor est le seul survivant du crash de son vaisseau, le Varia, et accessoirement qu’il est tout sauf cosmonaute.
Débute alors entre le principal protagoniste et vous un dialogue qui en plus d’être le seul moyen d’avancer dans l’histoire va être absolument déterminant pour Taylor. En effet, la vie de l’étudiant est littéralement entre vos mains. De vos choix découleront ses actions et donc sa survie ou non sur cette lune inconnue.

L’écriture est réussie. C’est là le gros point fort de ce jeu car il faut avouer que cliquer sur « choix a » ou « choix b » n’a rien de folichon en terme de gameplay. Mais tout est si bien écrit que très vite on se sent réellement responsable de Taylor à qui on s’attache très très vite. Le tout est diablement bien rythmé, jusqu’à la vitesse d’apparition du texte qui laisse en haleine jusqu’au bout dans les situations les plus angoissantes. J’ai été scotchée à mon téléphone jusqu’au dénouement.

Screenshot_2015-08-31-17-36-34
Certains choix auront des conséquences tragiques.

Je regrette juste le fait que sur la fin, j’avais la réelle sensation que mes décisions n’importaient plus vraiment pour la vie ou la mort de Taylor, mais permettaient juste d’avancer dans l’histoire d’une façon ou d’une autre. J’aurais également aimé être beaucoup plus mise à contribution en terme d’action hors du jeu, comme lorsque Taylor demande de rechercher si un certain degré de radiation peut lui être fatal ou non.

Au final, Lifeline est un petit jeu très plaisant qui vous tiendra en haleine plusieurs jours. Je vous le recommande chaudement smile1.

 

letouale Lifeline est disponible en anglais sur Google Play pour 1,07€.

letouale Lifeline est disponible en français sur l’App Store pour 0,99€.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*