Destiny – Mon année 2.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

L’année dernière, par nostalgie, je vous avais fait un article récapitulatif de mon année 1 en mettant en avant les événements marquants que j’avais pu sauvegarder grâce à cette merveilleuse option qu’est le PS Share. Je réitère l’opération cette année car j’ai vraiment aimé partager avec vous ces petites anecdotes qui ont marqué mon parcours online et sont autant de raisons qui font que Destiny occupe aujourd’hui une grosse partie de mon temps de jeu.
L’année 2 de Destiny a accueilli la plus grosse extension sortie jusqu’à présent : Le Roi des Corrompus (The Taken King en anglais) ainsi que divers événements préparés avec soin par la live team qui avaient à cœur de ne pas nous laisser nous ennuyer. Autant vous dire qu’avec tout ça, ma vie de gardienne a été plus que remplie et que le disque dur de ma console regorge de capture que je meurs d’envie de partager.
Cette fois, je me suis suffisamment organisée pour vous présenter tout ça par ordre chronologique. C’est ti-par !

Le reset de mon Titan.

14324169_10153897404467215_1158973861655690005_o 14352115_10153897403602215_1431540656686104515_o

Quand certains joueurs font la course au niveau de lumière moi, lassée par l’apparence quelque peu loupée de ma Titan (il faut dire qu’elle était pas jojo, pardon Titan première du nom…), j’ai décidé de reset purement et simplement mon personnage. Qu’est ce que ça veut dire ? Ça veut dire qu’on supprime le personnage, toute son xp engrangée jusque là et qu’on recommence de zéro. Heureusement, chéri avait la même envie sur son chasseur et m’a accompagnée dans cette entreprise. On a ainsi recommencé toute l’histoire de base de Destiny, les DLC I et II afin de remonter les doctrines correctement ainsi que le niveau de nos personnages afin de préparer l’arrivée du Roi des Corrompus comme il se doit. C’est un peu de temps, certes, mais ça fait quand même plaisir de jouer avec un personnage qui nous convient mieux en apparence. Destiny est d’ailleurs un des rares MMO que je connais qui ne propose pas de solution pour modifier, même un peu ou ponctuellement, l’apparence de son personnage.

La découverte de la nouvelle extension et du raid.

14362624_10153897430417215_8372118426761710087_o 14352378_10153897430117215_5002720685640129970_o 14289933_10153897406887215_8429618466219002153_o 14362449_10153897404977215_8906113572357438366_o

La nouvelle extension tant attendue est enfin arrivée et c’est avec plaisir et émerveillement que la Bonux (la team avec laquelle je joue, pour ceux qui ne suivent pas au fond) la découvre. Tout commence par l’exploration de la nouvelle zone du Cuirassé. Je me suis extasiée à chaque détour de salle avec ses effets de lumière féerique dans une zone suintant la mort à chaque recoin. La DA de Bungie s’est surpassée pour cette extension et on l’a bien senti ! Il faut aussi apprendre à apprivoiser tous ces nouveaux artefacts et il y en a beaucoup entre diverses clés, codes, runes et j’en passe. Vient avec ça les nouvelles missions histoire et leurs cutscenes qu’on avait arrêté d’espérer mais qui sont bien là. Oryx nous colle des frissons et c’est génial.
Vient enfin le moment de tester le raid, une fois le niveau de lumière nécessaire atteint. La Bonux s’est mis en tête d’arriver au bout sans aller chercher le moindre indice sur internet et laissez moi vous dire que c’est génial. On alternait les moments d’émerveillements et d’énervement à chaque nouvelle phase. Sachez que démêler une stratégie de raid sans avoir le moindre indice c’est pas évident. Mais qu’est ce que c’est gratifiant quand on arrive au bout ! On a eu des stratégies vraiment farfelues que je tairais histoire de préserver notre street cred smile1.

D’ailleurs, pour nous encourager à ne pas lâcher notre résolution, le décor nous laissait des émoticônes par ci par là !

14372319_10153902591077215_7793196634249339999_o 14379614_10153902591372215_7370034852390126007_o

 

Les copains font les cons.

Je le dis souvent, la Bonux, c’est une bande de copains. Et quand une bande de copains se retrouve, en général, ça fait les cons. La Bonux ne fait pas exception et mes comparses m’ont fait bien rire cette année encore !

Ça refait le lac des cygnes en raid…

Ça danse lors d’une mission histoire…

Ça fait de drôles de rituels devant les éveillés.

Ou ça balance des émotes à des moments tragiques mais tellement opportuns.

Ça oublie de sauter au bon moment en plein raid.

Ça renaît pile au bon moment pour me faire passer pour une Déesse.

Ça fait le fou. Mon homme est fou.

La fête des âmes perdues.

14379656_10153902591822215_2557118522869068978_o 14310341_10153902591512215_7340359250114505828_o 14361380_10153902590882215_6512520503680792091_o 14352332_10153902590317215_5131941851982721426_o

Ce que j’adore dans les événements éphémères de Destiny, c’est la capacité qu’ils ont à refléter un événement de notre calendrier en lui enlevant toute connotation religieuse, commerciale ou discriminatoire. Ici, la Fête des âmes perdues survenue fin octobre permet aux gardiens de se moquer de la mort en se déguisant en personnages bien connus du jeu comme Cropta, le Guide ou encore Petra Venj. Des bonbons sont aussi distribués afin d’octroyer divers bonus tout au long de cet événements (ils périment à la fin!) . Le tout était accompagné de quêtes pvp et collecte afin d’avoir certains masques spécifique. Le twist étant qu’à l’aide d’un item on pouvait transformer ces masques en papiers éphémères en masques permanents afin de se déguiser selon notre bon vouloir tout au long de l’année (l’un des Bonux a longtemps parodié Xur comme ça). Si ces masques vous manquent, dépêchez vous d’aller sur la page officielle de l’événement tant qu’elle existe, vous pouvez télécharger les versions pdf des masques les plus marquants : ON CLIQUE.
La Tour était pour l’occasion redécorée de lampions en forme d’engrammes et banderoles pourpres et laissait entendre des cris de désespoirs venus de coins obscurs. J’adore voir la Tour et les gardiens plongée dans un ambiance différente le temps de quelques jours et j’ai vraiment hâte de voir comment l’événement va revenir cette année.

14372082_10153902590582215_5327391944764181245_o
Peut-on parler de Cayde-6 qui trolle Eris Morn en beauté ?

 La Bonux torche enfin le raid.

14362465_10153902595052215_4326467243529794050_o 14289766_10153902593447215_693650491344135645_o

3 678 jours après tout le monde, on le fait: ON FINIT CE P*TAIN DE RAID !
Rappel pour ceux qui sautent des paragraphes: on s’était mis en tête de torcher le raid sans aller voir une stratégie sur le net. On voulait tout trouver par nous même. Alors j’avoue, on a craqué sur Oryx. On a craqué parce que ça devait faire le 3ème try de plusieurs heures dessus, qu’on avait les cinquantes douzes try précédents dans les jambes, qu’on arrivait pas à comprendre ce qu’on ne faisait pas/mal, et que le raid hard était déjà sorti et qu’on en avait marre d’être autant à la traîne. MAIS ! On a quand même torché 90% du raid seuls et ça, c’est carrément cool. Les séances de brainstorming tournaient parfois à l’engueulade mais on finissait toujours par y retourner tout aussi motivés. On a tellement aimé cette expérience qu’on réitère la chose pour le raid de Rise of Iron. Laissez moi vous dire que j’ai hâte d’y être ! smile1

La Sparrow Racing League.

14380104_10153902596437215_2495900765434445043_o 14380192_10153902595912215_3948875442149831152_o

Je ne vais pas m’étaler trop longuement dessus puisque je vous ai déjà fait tout un article à propos de la SRL. Ça reste un événement que j’ai énormément apprécié dans cette année 2 et je tenais à ce qu’il apparaisse dans cet article. Outre son originalité certaine et le coup de frais qu’il donnait au pvp, la SRL était une occasion parfaite de looter du stuff à haut niveau de lumière, d’acquérir de nouveaux revêtements et également de compléter certaines quêtes comme celle de la Gouvernante qui, pour moi, était un supplice à faire à la loyale. Le tuyau refilé à mes petits camarades de jeux, on a été plusieurs à saisir l’occasion de finir cette quête douloureuse smile1. Inutile de préciser que j’ai hâte de remonter sur mon passereau pour faire la course !

Le pvp qui fait rager.

Depuis la sortie du jeu les serveurs de Bungie sont quelques peu capricieux. On le sait, on s’est habitué à la chose. Certains joueurs peu scrupuleux en profitent aussi pour s’octroyer de précieux avantages lors de parties pvp et ça ne manque jamais de me faire râler. Je les appelé « les dudes qui meurent pas » ou « DQMP« .

Et vous n’avez rien vu, j’en ai des pires.



(cette game était un désastre xD)

Y’a aussi des fois où le jeu ne veut pas t’aider aussi. Toi t’es dans un bon jour, tu veux faire du frag et le jeu te dit « NON ».
(et ça te surprends tellement que tu n’arrives plus à parler xD)

Le pvp qui fait kiffer.

Mais bien sur, résumer le pvp (ou Destiny en général) par des bugs ou de mauvais joueurs serait totalement injuste. Y’a toujours des moments pour renverser la vapeur en faveur du bô jeu !

Comme un dude qui voit qu’on s’en va de la map et n’essaye pas de nous tuer. (j’aime établir ce dude comme un  beau représentant de la commu Destiny, très très bienveillante dans l’ensemble).

Ou ces moments où l’adversaire ne fait pas le move du siècle et te laisse faire une jolie utilisation de ton super.

Ou quand tu sauve ton équipe en Osiris dans un réflexe de génie (sans prétention bien sur :D)

Les jours Garance.

14379910_10153902639717215_8156346439110822818_o 14352033_10153902639372215_6505473359347639860_o

Certainement mon événement favoris après la SRL ! Les jours Garance tombaient en février et mettait en lumière le mode tandem dans l’épreuve. On pouvait y aller en amoureux, entre amis, en tandem mixte ou de même sexe, coupler un éxo à un éveillé bref, vous voyez où je veux en venir, place à la diversité et au fun pour tous ;) La Tour était parée de rouge et de pétales de rose c’était juste magnifique. Au delà de l’esthétique plus que plaisante de l’event, ce mode tandem était vraiment cool, on a fait de très jolies partie avec chéri. En outre, les récompenses à la clé étaient intéressantes et bien pensées. J’arbore encore mon spectre en chocolat et compte le garder un bon moment. Meilleure idée ever!

Une spécialiste de la chute.

J’avoue, je suis une gaffeuse. Du coup je tombe/glisse pas mal. Parfois dans des moments pas vraiment stratégique. Et parfois indépendamment de ma volonté ! Merci les copains !

Des fois je fais des feintes…

Le royaume des pigeons.

Destiny_20160529123113

Je ne sais pas pourquoi. Je ne saurais pas l’expliquer. Ces pigeons ont quelque chose. Ils m’ont accepté comme l’une des leurs.

Un jour, j’ai même croisé un autre élu qui avait réussi à se faire passer pour un pigeon comme moi.

Destiny_20160528105300 14372394_10153910206227215_1577401878822727222_o

Photobooth.

bonux-raid

Avec la Bonux, notre truc c’est les photos de groupe. On loupe jamais une occasion d’en faire une. Et surtout par à la fin d’un raid. C’est devenu un automatisme, pas plus tôt Oryx tombé, BIM on se met en place (on ne va même pas chercher notre loot avant, c’est dire!) et on tape la pose. C’est notre truc et c’est pas prêt de s’arrêter.

On a remis les crasses à jour.

L’année dernière la tendance c’était de foncer à dos de passereau sur les copains pour les tuer et les envoyer valser loin. Cette année, on a innové un peu. On me fait voyager quand je lâche la manette et/ou quitte l’écran quelques minutes.

Comment cet enfant maléfique d’Alpha a fait ? Démonstration.

 

Le loot du Lapin de Jade.

Vous ne savez pas vous combien je l’ai désiré ce fusil d’éclaireur. Cette arme, c’était mon Gjallarhorn de l’an 2. Je l’avais remarqué sur les photos publiées lors de la sortie du jeu, je savais que c’était une exclu PS4 donc forcément une arme cool. Je voyais chéri en looter 50 sur l’écran d’à côté pendant que moi je décryptais un Nième Désormais au caca. Tout le monde le lootais sauf moi. Un jour, en raid, un écho d’Oryx me fait tomber un engramme exo d’arme principale. Mon inventaire est plein, je ne peux pas le ramasser mais je sens, JE LE SAIS, mon Lapin de Jade est dedans. On continue le Raid et là bug. Déconnexion. Retour en orbite. Je pleure et m’accroche au dernier espoir de retrouver cet engramme au commis des postes avant de me tailler les veines avec l’emballage de ma compote. Arrivée sur la Tour, rien, nada. Mon Lapin de Jade me glisse encore entre les doigts et mon humanité s’en va peu à peu (non je n’exagère pas, je raconte l’histoire comme je veux).
Et puis, de looooooooongs jours après, on va voir le Cryptarque comme tous les jours après ses contrats ou au retour d’un raid. Les trois personnages sont 335, on a quasiment looté tout ce qu’il y avait à looter, bref on n’attend plus grand chose du jeu. La routine. Et là. BIM. Il tombe. LE F*CKING LAPIN DE JADE.
Cris. Joie. Saut. Danse. Course en rond partout dans l’appart.
Heureusement qu’il n’y a pas de PS Share dans la vie parce que chéri aurait mis la vidéo sur Youtube et je n’aurais jamais été capable de trouver un travail.

Liquidation totale.

Un week end, chéri et moi on s’est dit: « tiens, si on liquidait TOUTES NOS RUNES ? ».
Faut dire qu’avec le temps, ces choses là s’accumulent et on ne sait pas trop quoi en faire. C’est dommage de les démanteler et c’est chiant d’aller faire de la Cour dOryx quand on a d’autres choses à faire. Justement, un week end où on avait pas spécialement autre chose à faire, on a réuni toutes nos runes sur un personnage et c’était ti-par. Le résultat est sans appel: il a plu des engrammes les gars. Assez pour remplir notre inventaire et le coffre du commis des postes qui, du coup, a laissé l’excédent flotter dans l’univers sans qu’on puisse le récupérer.
Pas grave, nous, on a passé un bon moment smile1

14352251_10153902594462215_2437211366331238246_o

A l’aube de l’An 3, il était grand temps de faire le bilan de cette année de plus sur Destiny. Bungie va encore nous offrir de beaux moments de jeu. La Team Bonux continue d’emmener de nouveaux gardiens à ses premiers raids et à filer des coups de mains à des joueurs vétérans en manque de comparses. Que personne ne vienne me dire que ce jeu est en déclin (et surtout pas quelqu’un qui n’y joue pas).

C’était du boulot mais ça m’a fait vraiment plaisir de compiler à nouveau ces morceaux de souvenirs de ma vie de gardienne. C’était encore une année de (non)loot, de découverte, d’amusement, de teamwork, de Bannière de fer endiablée, de bugs rageants, de franche déconnade et tout ça, ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Merci aux copains de la Team Bonux, aux anciens qui se sont un peu désintéressés du jeu, aux nouveaux qui ont rejoint notre groupe de copains et à ceux qui sont là depuis le début. Sans vous le jeu aurait une tout autre saveur et c’est un réel plaisir de prendre casque et manette presque chaque jour pour explorer l’univers en rigolant avec vous. keur

Et vous, gardiens, comment s’est passée votre année ?

2 Comments Posted

  1. Super année 2, que de mieux que toi pour raconter ces moments que vous avez passé. J’ai hâte de lire les prochaines aventures de la team Bonux.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*